News:

euvres d'art pillées par les nazis : la députée Attard critique la gestion des musées de France

1998
1970
1945
La Manche Libre 17 December 2014
 

 

Mercredi 17 décembre, la députée Isabelle Attard a rendu son rapport d'information sur “la gestion des réserves et dépôts des musées” à la commission des affaires culturelles. 70 ans plus tard, sur 2000 œuvres spoliées par les nazis, seules 200 ont été rendues.

Au cours des 13 mois de travaux, des dizaines d'auditions, des nombreux déplacements en France et à l'étranger, la mission a exploré le sujet suivant quatre axes : la connaissance du contenu des collections, la gestion des réserves, la circulation des œuvres entre les musées et la connaissance de l’origine des œuvres dont la provenance apparaît douteuse.

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.6230.commission-des-affaires-culturelles--gestion-des-reserves-et-des-depots-des-musees--rapport-d-info-17-decembre-2014

40% des collections inventoriées

Le rapport est très critique envers la gestion des collections publiques. L’inventaire des musées nationaux est une obligation depuis l’adoption de la "loi musées" de janvier 2002. Alors que la date limite était fixée au 30 juin 2014, à ce jour, seul 40 % des collections a été inventorié. "Les auditions ont révélé la grande solitude des conservateurs et chercheurs et un déficit criant de travail en réseau. Le rapport dénonce également la politique peu volontariste de restitution aux ayants droit des œuvres pillées par les nazis".

Sur ce dossier sensible, la mission réclame enfin une recherche active des ayants droit et le déblocage de fonds spécifiques. Elle demande de reprendre la mise en ligne des MNR (Musées nationaux Récupération : les oeuvres issues de la spoliation artistique confiées aux musées de France), en intégrant les fiches de recherche, des prises de vue correctes et des textes en anglais, qui sont encore introuvables, et préconise de passer au crible l’ensemble des collections, dans lesquelles "des œuvres au passé trouble sont sans doute présentes. Les MNR sont l’arbre qui cache la forêt. Il faut une politique de recherche systématique de la provenance des œuvres entrées dans les musées depuis 1933 afin que chacun puisse s’assurer que les collections qu’il conserve sont irréprochables", précise Isabelle Attard qui propose de s’inspirer de l’Allemagne où un centre à Magdebourg, où se trouvent les archives, s’appuie désormais sur un réseau de 110 correspondants à travers le territoire.
"
Comme la France, l’Allemagne a longtemps minimisé le problème. Mais elle s’est réveillée ! Notre objectif n’est pas de stigmatiser tel ou tel, mais de faire de cette question une cause nationale prioritaire". La commission propose même l'organisation d'une grande exposition itinérante de ces œuvres pour faciliter leur identification.

La solution passe par la numérisation

Le rapport présente 47 propositions pour une gestion rénovée des collections. Compte tenu de l’état des finances publiques, des solutions opérationnelles s’attaquant à des mauvaises pratiques ou des blocages psychologiques ont été privilégiées. Plusieurs préconisations visent à pallier l'isolement des professionnels en encourageant une plus grande collaboration entre les équipes et une diffusion orchestrée des bonnes pratiques.
Plusieurs pistes de réflexion abordent la question de la mutualisation, notamment des réserves, pour de meilleures conditions de conservation. Autres propositions phares, la numérisation généralisée des œuvres et la mise à disposition gratuite pour celles entrées dans le domaine public. Cette numérisation aidera également les ayants droit dans leurs recherches. Un besoin de pédagogie est aussi mis en exergue avec, par exemple, une terminologie et un logo plus explicites pour désigner les œuvres à l’origine incertaine récupérées en 1945.

Certaines préconisations feront prochainement l’objet d’une proposition de loi signée par les quatre co-rapporteurs. D’autres seront déposées sous forme d’amendements lors des travaux sur de futurs projets de loi, comme la loi "patrimoine" dont l’examen est prévu au printemps prochain.

http://www.lamanchelibre.fr/bayeux/actualite-56480-oeuvres-art-pillees-par-les-nazis-la-d.html
© website copyright Central Registry 2022